Votre navigateur bloque ou ne supporte pas Javascript... Your browser does not support JavaScript
Sélectionner une page

Il faut vous connecter pour cumuler des valoz…

STETIENNEGENESTE Eglise3©valoriz

Saint Etienne la Geneste

Église et enclos paroissial

100 valoz | validation par : lecture | gratuit | environ une heure | accessible PMR

La localité de Saint-Etienne-la-Geneste évoque par son nom le premier martyr de l’Église chrétienne, mais aussi « la geneste », « la terre à genêts ». Le village était également appelé Saint-Étienne-près-Peyroux lorsque la paroisse dépendait des seigneurs du Peyroux sur l’actuelle commune de Liginiac.

Le prieuré de Saint-Étienne-la-Geneste dépendit du doyenné de Mauriac au IXème siècle puis fut rattaché au diocèse de Tulle. Dédiée à Saint Jean-Baptiste, l’église est inscrite aux Monuments Historiques au titre d’église romane en 1972. Sa structure originelle romane comprenant une nef unique (partie principale) terminée par un chevet semi-circulaire fut conservée. Les chapelles furent ajoutées au XVIIIème siècle, donnant aujourd’hui l’impression d’un transept c’est-à-dire d’une forme de croix à l’ensemble de l’édifice. Des contreforts furent rajoutés en 1728 afin de soutenir le clocher-mur doté de deux baies accueillant les cloches. Une des deux cloches présentes fut d’ailleurs été bénie en 1768. L’église connut des restaurations aux XIX et XXème siècles. Le cimetière est toujours autour de l’église, matérialisant ainsi l’emplacement de l’ancien enclos paroissial, qui comprenait également le presbytère (l’actuelle mairie).

Ne manquez pas la porte en arc brisé, les chapiteaux à noeuds et feuillages de style roman, ou encore les vitraux contemporains de Jean Mauret (1988), qui a également réalisé ceux de Latronche, Courteix et de Saint-Hilaire-Foissac. Ce fils et petit fils de maître verrier découvrit le verre dans les ateliers familiaux et s’amusa dès lors avec la lumière. Il fit des études aux Beaux Arts à Nancy puis à Bourges. Sculpteur mais aussi maître verrier, il fut sollicité à de nombreuses reprises par les Monuments Historiques pour intervenir sur de nombreux édifices religieux français.

Fontaine de Dévotion

À l’origine de leur histoire, les fontaines à dévotion sont antérieures à la christianisation du Limousin. Lors de la christianisation, elles sont placées sous la protection d’un saint, ici saint Etienne. Leurs eaux étaient réputées pour posséder des vertus religieuses et médicales. Selon leurs vertus et la croyance des populations, elles faisaient plus ou moins l’objet d’un culte ou au contraire restaient de simples point d’eau.

Sources : PAH des Hautes Terres Corréziennes et de Ventadour, Ministère de la Culture, Jean Mauret
Photos : ©pah ©hcc ©valoriz

ATTENTION – L’église et l’enclos paroissial de Saint Étienne la Geneste forment un lieu de culte protégé au titre des Monuments Historiques. Merci de respecter le lieu lors de votre visite et merci pour votre compréhension concernant l’accès restreint à l’intérieur du site pour des raisons de sécurité. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter l’Office de Tourisme de Haute Corrèze ou la Mairie de Saint Étienne la Geneste.

À PROXIMITÉ

restauration | hébergements | commerces |  loisirs |  divers

LES PARCOURS LIÉS
Cette activité n'est pas encore connectée à d'autres
VOTRE AVIS COMPTE

il faut vous connecter pour poster un avis sur cette activité

AIDEZ-NOUS À VOUS CONNAÎTRE

il faut vous connecter pour répondre à ces quelques questions

Connectez-vous pour ajouter cette activité aux favoris.

X
- Entrez votre position -
- or -